Examens et tests

Pour déterminer si vous êtes atteint d’hypertension artérielle, il faut d’abord mesurer adéquatement la pression artérielle.

Comment mesure-t-on la pression artérielle?

D’abord, il faut savoir que plusieurs facteurs peuvent faire varier la pression artérielle :

  • Effort
  • Émotions
  • Consommation d’alcool
  • Si vous avez fumé, mangé ou consommé de la caféine
  • Température ambiante (très froide ou très chaude)
  • Lorsque vous parlez
  • Différents moments de la journée (matin ou soir)

Il est donc normal que votre pression artérielle varie selon vos activités et les évènements que vous vivez. C’est pourquoi il faut réaliser plusieurs mesures de votre pression pour avoir un meilleur portrait de celle-ci avant d’établir le diagnostic.

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer la pression artérielle.

Mesure de la pression en clinique (par les professionnels de la santé)
Monitorage ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) : port d’un appareil qui prend la pression artérielle toutes les 30 minutes durant le jour et la nuit et ce, pendant 24h.
Mesure de la pression artérielle à domicile (MPAD) : vous faites vous-même la mesure à la maison. Une personne qui vous accompagne peut également faire la mesure de votre pression artérielle.
Pourquoi mesurer la pression artérielle ailleurs qu’à la clinique?
  • Lorsque l’on est dans une clinique ou à l’hôpital, on peut ressentir davantage de stress ou d’anxiété. Ce phénomène s’appelle le « syndrome du sarrau blanc » ou « de la blouse blanche » en lien avec l’uniforme porté par le professionnel de la santé. Cela peut également être relié au fait que l’on peut ressentir de l’anxiété lorsque l’on attend de connaître les résultats de la mesure. En mesurant la pression artérielle à la maison, cela peut donner une meilleure idée des valeurs de votre pression artérielle ;
  • Les mesures à la maison peuvent permettre de savoir s’il faut commencer, modifier ou poursuivre un traitement avec des médicaments destinés à diminuer la pression artérielle ;
  • Pour savoir si vous avez atteint les chiffres de pression artérielle (ou cible) que votre professionnel de la santé vous a indiqués. D’ailleurs, est-ce que vous connaissez ces chiffres? Demandez-les ! C’est plus motivant de suivre les recommandations lorsque l’on connaît les objectifs à atteindre.

Mesure de la pression artérielle à la maison

Quel appareil doit-on se procurer?

Il existe plusieurs appareils sur le marché. Certains ont des technologies plus avancées que d’autres. Vous aurez donc à décider si vous souhaitez un produit plus sophistiqué ou simplement un appareil qui mesure la pression artérielle et qui affiche les chiffres de la mesure. Certains appareils peuvent se connecter à votre téléphone, votre tablette et votre ordinateur et vous proposeront alors des graphiques ou des moyennes de la pression artérielle sur plusieurs jours. Cela peut s’avérer très intéressant si vous êtes familier avec ces technologies.

Il vous faut absolument choisir un appareil validé par Hypertension Canada. Cela veut dire que les chiffres obtenus sont fiables.

Il y a deux façons d’identifier ces appareils :

  1. En magasin, rechercher le logo Appareils recommandés par Hypertension Canada sur la boite et/ou dans le matériel fourni avec l’appareil


     
  2. En ligne, sur le site Internet d’Hypertension Canada
pression poignet

Les appareils de mesures de la pression artérielle au poignet peuvent être utilisés lorsque le bras est trop gros pour les brassards habituels fournis. Des exemples d’appareils validés sont présentés sur le site d’Hypertension canada.

Il n’est pas possible pour votre professionnel de la santé de vérifier si votre appareil est valide autrement qu’en regardant si le modèle fait partie de la liste des appareils validés. Cependant, il sera intéressant de réviser avec lui si vous mesurez correctement votre pression artérielle et que vous le faites au bon moment. Il pourra également vérifier que le brassard est le bon pour vous et que l’appareil est en bon état (velcro, tubulure, etc.).

Quelle taille de brassard choisir?

Il est important de choisir la bonne grandeur de brassard :

Brassard trop petit Résultats trop élevés
Brassard trop grand Résultats trop bas

Le brassard doit entourer le bras sans le serrer. Il doit être mis sur un bras dénudé. Vous pourriez garder votre manche si vous portez une chemise mince ou un petit gilet, en évitant de serrer le bras au-dessus du brassard. Il ne faut pas installer le brassard par-dessus un vêtement épais.
N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour vous guider.

Assurez-vous que le brassard est facile à installer, que les chiffres sont lisibles sur l’appareil et que vous disposerez du cordon électrique pour brancher l’appareil plutôt que d’utiliser des piles pour diminuer les coûts.

À quels moments devrais-je mesurer ma pression artérielle?
2 fois de suite le matin
  • au lever avant de manger ou de prendre ses médicaments.

2 fois de suite le soir
  • 2 h après le souper
Repos de 5 minutes avant la première mesure

Pause de 1 minute avant de prendre la deuxième mesure
Comment bien me préparer à faire la mesure de la pression artérielle?
Avant la mesure
  • Au moins 30 minutes avant la mesure : Ne pas avoir fumé, fait de l’exercice, mangé ou pris de la caféine
  • Aller aux toilettes (pour vider la vessie ou les intestins au besoin)
  • Placer correctement le brassard :
    • avec le bord inférieur du brassard à environ 3 cm au-dessus du pli du coude
    • sur un bras dénudé ou recouvert d’un gilet mince (évitez de serrer le bras avec le tissu du vêtement)

  • Adopter la bonne position
    • Assis
    • Dos supporté
    • Jambes décroisées
    • Pieds appuyés au sol
    • Bras supporté
    • Bras à la hauteur du cœur
Pendant la mesure
  • Environnement calme
  • Éviter d’avoir un téléphone, une tablette ou une télévision à la vue
  • Ne pas parler durant la mesure
Comment faire la mesure?

Vous devez savoir que la pression artérielle peut être différente dans vos deux bras. Demandez à votre professionnel de la santé quel bras devrait être utilisé. Si vous n’avez pas cette information, garder votre bras dominant (celui avec lequel vous êtes le plus habile), pour manipuler l’appareil. Vous ferez alors la mesure sur l’autre bras (le bras non dominant).

Enfiler maintenant le brassard de façon que le tube soit dirigé vers le bas. Placer ensuite le brassard de façon que la marque ou la flèche indiquant l’artère se trouve directement au-dessus de l’artère brachiale. La marque sera alignée presque sur votre petit doigt lorsque votre main est tendue.
Le brassard devrait être refermé et bien ajusté, sans trop serrer le bras. Vous devriez être capable de passer deux doigts sous le brassard lorsqu’il est attaché.
Appuyez ensuite sur le bouton pour démarrer l’appareil et réaliser la mesure.

Comment écrire et conserver les résultats?

La dernière étape pour la mesure consiste à consigner les résultats par écrit, soit sur un document papier ou encore en complétant un document électronique (voir l’exemple suivant). Plusieurs personnes qui mesurent leur pression artérielle rapportent qu’elles n’arrivent pas, pour toutes sortes de raisons à prendre leur pression artérielle pendant 7 jours sans jamais manquer de mesure. C’est tout à fait normal.

Sachez que plus vous prendrez de mesures, mieux ce sera. Si vous oubliez ou que vous êtes occupé, mettez simplement un X dans le tableau ou rien du tout dans le document électronique.
Tous les résultats doivent être écrits. Il faut éviter de choisir de « bons » ou de « mauvais » résultats. Ils sont tous intéressants et nous aideront à mieux vous aider.


Monitorage ambulatoire de la pression artérielle : MAPA

Cet examen est souvent réalisé pour poser le diagnostic d’hypertension artérielle, mais aussi lorsqu’un nouveau traitement est commencé ou lorsque vous ressentez des malaises particuliers comme des étourdissements ou une fatigue plus prononcée au réveil.

Il arrive également que le professionnel de la santé souhaite savoir quels sont vos chiffres de pression artérielle le jour ou la nuit. Il donc possible qu’il demande que vous ayez un autre type d’examen appelé MAPA (monitorage ambulatoire de la pression artérielle). Cet examen permet de savoir comment votre pression varie autant le jour que la nuit. Lors de l’examen, on vous demandera donc de ne pas changer vos habitudes.

La pression artérielle est habituellement plus basse la nuit et donc la moyenne des valeurs attendues est plus basse que votre pression artérielle mesurée en clinique.

Valeurs normales en clinique Inférieure à < 140/90 mm Hg
Valeurs normales pour 24 heures de MAPA Inférieure à < 130/80 mm Hg

Le rapport de cet examen fera également état de la moyenne des chiffres obtenus durant la période de jour du MAPA et les valeurs normales doivent être inférieures à 135/85 mm Hg.

Comment se déroule l'examen?

Il s’agit d’un petit appareil que vous porterez à votre ceinture ou en bandoulière. L’appareil est relié à un brassard attaché à votre bras. Un professionnel de la santé l’installera et le mettra en marche. L’appareil est programmé afin de mesurer votre pression artérielle. Le brassard de l’appareil se gonfle automatiquement pour prendre une mesure de pression artérielle toutes les 20 ou 30 minutes pour toute la durée de l’examen, soit une journée complète (24h). Il arrive qu’une alarme soit utilisée pour annoncer les mesures, mais ce n’est pas toujours le cas.

Comment dois-je me préparer pour un MAPA?

Porter un vêtement à manches courtes qui ne serre pas votre bras et une ceinture à laquelle l’appareil peut être fixé.
On vous demandera de ne pas retirer le brassard, à moins qu’il ne se déplace complètement. Il ne faut pas mouiller l’appareil. Pour vous assurer de garder l’appareil en sécurité, vous pourrez le placer au milieu du lit durant la nuit.

Quels sont les autres examens utiles?

En plus de la mesure de la pression artérielle, le professionnel de la santé qui effectue votre suivi pourrait demander certains examens pour

  1. Déterminer la cause de l’hypertension artérielle
  2. Vérifier si vos organes (cœur, reins, yeux) ont subi des complications de l’hypertension artérielle

Voici des exemples d’examens diagnostiques qui vérifient le fonctionnement de vos organes :


Collecte d’urine Ces examens sont réalisés pour analyser l’urine et savoir si les reins fonctionnent bien. La pression artérielle élevée dans les vaisseaux sanguins des reins peut entrainer des dommages aux reins.
Prise de sang pour mesurer les électrolytes (potassium, sodium, créatinine, etc.) Ces tests sont aussi utilisés pour vérifier les électrolytes, car ceux-ci peuvent changer à cause des médicaments ou de l’hypertension artérielle elle-même.
Mesure de la glycémie à jeun et/ou hémoglobine glycosylée (HbA1c) Cette mesure est réalisée pour détecter le diabète. Une très grande majorité de personnes atteintes de diabète ont aussi de l’hypertension artérielle. Pour cette raison, on visera une pression encore plus basse chez les personnes diabétiques.
Prise de sang pour mesurer : cholestérol total, cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL), cholestérol non à lipoprotéines de haute densité (non HDL) et triglycérides ; mesure des lipides à jeun ou non L’hypertension artérielle est souvent présente en même temps qu’une anomalie des graisses dans le sang (dyslipidémie). Les graisses, lorsqu’elles s’accumulent, forment des plaques. La présence de plaques dans les artères peut nuire et même bloquer le passage du sang.

Comme ces plaques sont en partie composées de cholestérol (gras), des tests sont réalisés pour les mesurer. Lorsque les résultats sont trop élevés, des médicaments permettant de diminuer le cholestérol seront prescrits.
Électrocardiogramme au repos (ECG) L’activité électrique du cœur permet la contraction du cœur qui envoie le sang vers les autres organes. L’ECG permet de vérifier l’activité électrique et donc de détecter si vous êtes atteint d’un problème cardiaque.